Menu


EN QUOI CONSISTE LE MÉTIER D'ASSISTANT(E) JURIDIQUE ?

Les assistants juridiques aident les avocats en organisant les documents juridiques, en recueillant des informations sur les affaires et en assistant lors des procès et des audiences. Leurs recherches et leur organisation des faits et de la paperasse impliqués dans les affaires aident les avocats à se préparer au procès. Les assistants juridiques peuvent travailler dans divers domaines, notamment le droit des sociétés, les litiges, le droit pénal et l’immigration.

Les missions d’une assistante juridique

Vous avez souvent entendu parler d’une assistante juridique, mais vous ne connaissez pas vraiment les missions de cet expert ? En deux mots, une assistante juridique est une professionnelle qui se charge de toutes les tâches de secrétariat auprès d’un juriste. Une assistante juridique peut travailler dans un cabinet d’avocat, chez un notaire, chez un huissier ou dans une équipe de juristes au sein d’une entreprise. Dans tous les cas, une assistante juridique réalise :

• La rédaction des documents
• La gestion de l’agenda du juriste ou de l’avocat
• La préparation des déplacements, la prise d’appel et la gestion des clients
• La préparation ainsi que la mise à jour des dossiers
• La réalisation des activités administratives
• Le regroupement des pièces pour la constitution des dossiers et la réalisation des recherches juridiques.

L’assistant juridique doit être présent dans toutes les tâches que le juriste ou l’huissier effectue. C’est son bras droit, c’est la personne qui se charge de la gestion de son planning et de ses travaux dans le quotidien.

Les compétences requises pour être assistant juridique

Les assistants juridiques ont généralement au moins un diplôme d’associé ou ont obtenu une certification en études juridiques. Un baccalauréat est préférable, tout comme une expérience ou une formation en cabinet d’avocats. Certaines entreprises peuvent embaucher des diplômés collégiaux. Outre les diplômes, les assistants juridiques doivent également avoir d’excellentes compétences de communication verbale et écrite. Parce qu’ils vont passer la plupart de son temps dans l’organisation et dans la planification, les assistants juridiques doivent également connaitre le monde du bureautique et de l’information. Les outils comme le Word, PowerPoint et Excel doivent être maitrisés pour faciliter le quotidien de ces professionnels. Les assistants juridiques doivent également avoir de solides compétences dans le monde de la recherche et dans le domaine de la rédaction. Par ailleurs, parce que toutes les affaires traitées sont personnelles, un assistant de direction doit être discret. Ces qualités sont toutefois indispensables pour que l’assistant de direction soit digne de ce nom.

Les diplômes nécessaires pour devenir assistante juridique

De manière générale, vous pouvez exercer le métier d’une assistante après que vous ayez suivi une bonne formation dans le domaine du secrétariat et dans le domaine juridique. Pour réussir votre carrière, vous pouvez suivre une formation généraliste comme un BTS Assistant de Direction. Par la suite, vous pouvez suivre une formation supplémentaire. Une autre alternative consiste à suivre directement une formation spécifique qui est directement liée au métier d’assistant juridique. Aujourd’hui, il existe plusieurs entités qui proposent des formations dans le domaine de l’assistance juridique. Toutefois, à noter que vous pouvez parfaitement vous évoluer dans votre carrière, surtout si vous poursuivez votre étude dans le domaine. Vous pouvez être un clerc de notaire ou un dirigeant d’équipe d’assistant. En fait, tout dépend de votre ancienneté et de votre connaissance.