Menu

Indépendant - Electriciens

Trouvez des électriciens qualifiés et fiables près de chez vous pour tous vos besoins en installation, réparation et maintenance électrique. Obtenez des devis gratuits et comparez les services pour des solutions rapides et efficaces. Notre plateforme vous met en relation avec des professionnels compétents pour assurer la sécurité électrique de votre domicile ou de votre entreprise.

Affinez votre recherche
Filtrer
Spécialités
Spécialités
Localisation
Localisation

12 résultat(s)

Stella B. Assistante indépendante - Office manager
Samira M. Finances
  • Le Havre (Normandie)
Edwige D. Assistante indépendante - Office manager
  • Bollène (Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Céline M. Assistante indépendante - Office manager
  • Kriegsheim (Grand Est)
Patsamamiarivelo M. Assistante indépendante - Office manager
Sophie R. Assistante indépendante - Office manager
  • Rustrel (Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Jessica J. Assistante indépendante - Office manager
  • Le Mans (Pays de la Loire)
Mireille B. Assistante indépendante - Office manager
Virginie H. Assistante indépendante - Office manager
  • Cires-lès-Mello (Hauts-de-France)
Magaly V. Assistante indépendante - Office manager
Lindsay L. Assistante indépendante - Office manager
Caroline S. Assistante indépendante - Office manager
  • Caen (Normandie)
Combien coûte un électricien ?

Les tarifs des électriciens varient en fonction de la prestation nécessaire :

  • un déplacement d'électricien sur Paris coûte entre 40 et 45 € HT
  • de la main d’œuvre d’électricité générale coûte entre 45 et 50 € HT
  • de la main d’œuvre contrôle d’accès par un électricien: entre 45 et 50 € HT
  • de la main d’œuvre antenne : entre 50 et 55 € HT

Ces tarifs sont ceux pratiqués par les électiciens de Paris (75) et électriciens d'île de France.

Comment devenir électricien ?

La profession d'électricien, voici comment devenir électricien et plus tard, pourquoi pas, créer votre entreprise en électricité.

Même si devenir electricien est plus recherché, les électriciens sont très recherchés sur le marché du travail mais ils doivent pour cela acquérir les qualités et compétences nécessaires à ce métier. En effet, l'électricien sera amené à effectuer la surveillance, la maintenance et le dépannage courant des installations électriques dans différents lieux : sites industriels, bâtiments, logements, collectivités… L’intervention sur installations électriques, telles que les consignations, les manœuvres, les travaux sous-tension, etc. nécessite de disposer d’habilitations particulières régies par les normes UTE. Après analyse de plans ou schémas, l’électricien doit contrôler, mesurer ( tension, intensité, isolement, température ), nettoyer, resserrer, remplacer plusieurs types d’éléments : bornes, disjoncteurs, contacts électriques, discontacteurs, transformateurs, armoires, relais, câblage, moteur…L’électricien est en contact direct avec différentes sources ou produits comme l’électricité mais aussi l’énergie mécanique, les produits chimiques… qui nécessitent une attention particulière dans la manipulation pour sa propre sécurité. L’électricien est également soumis à une réglementation stricte et doit respecter les normes en vigueur en électricité.

Un électricien doit

  • Un électricien doit analyser : les dossiers de construction et de maintenance : schémas de câblage, plan d’équipement, tâches d’entretien à effectuer ( vérification de la continuité des circuits électriques, état de serrage des connexions, isolement des appareils…), historiques des interventions ( modifications récentes, déclenchements…), procédures de mise sous tension, réglementation à respecter ( machines tournantes, haute tension…)
  • Un électricien doit étudier : les consignes d’hygiènes et de sécurité concernant les consignations ( pression, chaleur, engrenage…), les équipements sous tension , les équipements de protection ( casque, chaussures, gants, protection faciale, protection respiratoire, protection antibruit, équipements de sécurité électrique…)
  • Un électricien doit contrôler : la maintenance (essais de fonctionnement du relayage et de l’appareillage), les mesures ( échauffement, isolation, tension, intensité, fréquence ), le serrage et les bornes de connexion.
  • Un électricien doit diagnostiquer les opérations à réaliser : nettoyage, remplacement d’un composant électrique, localiser la panne ( défaut d’isolement, surchauffe, amorçage…)
  • Un électricien doit réparer : serrage au couple des connexions, dépoussiérage des contacts électriques, modification du câblage, remplacement du composant défectueux, raccordement, mise en conformité
  • Un électricien doit vérifier : effectuer les tests de remise en service
  • Un électricien doit informer : produire des documents à valeur légale ( preuve du respect de la réglementation, fiches techniques pour le dossier de maintenance ), entrée les données dans la Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur.

Les qualités indispensables pour devenir électricien :

  • L'électricien doit aimer le contact humain
  • L'électricien doit aimer s'adapter facilement
  • L'électricien doit avoir l'esprit d'analyse et de résolution de problèmes
  • L'électricien doit avoir l'esprit d'équipe
  • L'électricien doit être autonome
  • L'électricien doit aimer l'organisation
  • L'électricien doit être un homme ou une femme de terrain
  • L'électricien doit aimer les déplacements fréquents
  • L'électricien doit savoir conseiller
  • L'électricien doit être méthodique
  • L'électricien doit avoir de la rigueur
  • L'électricien doit avoir de la vigilance
  • L'électricien doit aimer la prise d'initiative
  • L'électricien doit avoir une connaissance parfaite des mécanismes électriques
  • L'électricien doit aimer les mathématiques et la physique

Les compétences nécessaires à l'électricien :

  • lecture et compréhension des plans, schémas et notices techniques
  • tracer les emplacements des appareils et le parcours des câbles
  • effectuer des connexions
  • vérifier le bon fonctionnement
  • savoir coordonner son intervention avec celle d'autres corps d'état
  • appliquer les normes de sécurité et de conformité
  • avoir au minimum le permis B

Les inconvénients du métier d'électricien :

  • des postures inconfortables
  • des charges lourdes à transporter
  • la disponibilité : quasiment 24h/24 et 7j/7
  • horaires normaux ou travail posté (3x8) de nuit ou en astreinte
  • travailler dans l'urgence
  • travailler dans le bruit

Etudes et formations de l'électricien :

  • BMS Bâtiment
  • BM électicien d'équipement
  • Bac Tachnologique sciences et technologies industrielles, spécialités électronique
  • Bac pro maintenance des appareils et équipements ménagers et de collectivités
  • Bac pro maintenance des appareils et équipements ménagers et de collectivités
  • Bac pro installations et équipements électriques
  • Bac pro électrotechnique, énergie, équipements communicants ( Eleec )
  • BP installations et équipements électriques ; électrotechnique option équipements et installations ; installations et télécommunications
  • CAP maintenance des équipements électriques
  • CAP installation en communications et courants faibles
  • CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques
  • MC installation de matériel électronique de sécurité
  • BEP métiers de l’électrotechnique
  • BTS systèmes électroniques, Electrotechnique

Postes proposés pour les électriciens:

Service de maintenance d’entreprises industrielles ( construction automobile, production d’électricité, sidérurgie, chimie… ) Service de maintenance d’entreprise de transport ( ferroviaire, aéronautique ) Electricien chez un prestataire de services Service après-vente d’un constructeur ou distributeur d’équipement électroniques ( appareillage de levage, machines-outils…)

Les évolutions professionnelles des électriciens:

Ce métier est en constante évolution et l’on voit apparaître de nouvelles spécificités telles que la domotique ( communication, confort et sécurité des pavillons ) ou l’immotique ( communication, confort et sécurité des immeubles ) qui permettent à l’électricien d’intervenir sur le câblage des liaisons informatiques et de la téléphonie, l’installation et le réglage de la vidéo surveillance, des systèmes d’alarmes, la gestion du chauffage ou de la climatisation. Des connaissances en électroniques sont de plus en plus recherchées par les employeurs.

Après quelques années d'activité, un électricien peut évoluer vers:

  • des postes de chef d'équipe ou d'atelier
  • une spécialisation en automatisme, électronique de puissance, petite motorisation, domotique, immotique…
  • la conception et la mise au point d’équipements électriques
  • une branche plus spécifique telle que l’électricien en électroménager, l’électromécanicien, l’ascensoriste, le chauffagiste, le frigoriste, l’agent de maintenance des bâtiments

Des connaissances en gestion et comptabilité sont nécessaires à ceux qui souhaitent s’installer en indépendant.

Le salaire de l'électricien:

  • Débutant : 1300 à 1800 € net par mois
  • Chef d’équipe : 1800 à 2300 € net par mois
  • Chef d’équipe : 1800 à 2300 € net par mois

Les sites à consulter

  • www.capeb.fr: Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises
  • www.ffbatiment.fr: Fédération Française du Bâtiment
  • www.compagnons.org : Fédération Nationale Compagnonnique des Métiers du Bâtiments
  • www.compagnons-du-devoir.com
  • www.ccca-btp.fr: Comité Central de Coordination de l’apprentissage du BTP
  • www.onisep.fr
  • www.metiers-btp.fr: Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications du BTP
  • www.qualifelec.fr: Association technique et professionnelle de qualification de l’équipement électrique
  • www.metier-tp.com: Fédération nationale des travaux publique La chambre des métiers
Définition de l'électricien, pratique et bons conseils

Selon le dictionnaire, un électricien se définit comme une « personne dont le métier consiste à installer, à réparer ou à vendre du matériel électrique. Mais c’est aussi un physicien, ingénieur spécialiste en électricité ».

L’électricien réalise toutes sortes d’installations électriques, en intérieur comme en extérieur, et a bien souvent des connaissances complémentaires en plomberie ou chauffage.

L’électricien peut être amené à travailler seul ou en équipe. Il est indépendant ou salarié d’une société en électricité. Il est souvent amené à travailler sur de gros chantier, notamment pour une construction. Il est alors en lien permanent avec les autres corps de métiers et intervient lors de deux phases de la construction :

  • au démarrage du chantier : après avoir étudié les plans établis par les architectes, il indique au maçon l’emplacement de ses réservations en vue de l’installation des câbles. Il place ses fils et câblages électriques dans les murs porteurs et dans la chape.
  • En fin de chantier, avant les finitions, afin d’effectuer les branchements électriques : appareils électroménagers, éclairage, système d’alarme, téléphonie...

L’électricien intervient également sur de plus petits chantiers pour la réalisation, la maintenance ou la modification d’installations électriques. Il conçoit et réalise les schémas de distribution et de connexion, tout en respectant les lois fondamentales de l’électricité. Il étudie aussi les plans de rénovation pour le remplacement d’installations anciennes afin de rendre l’électricité conforme aux nouvelles normes. Chaque fois, il doit déterminer l’emplacement des éléments électriques sur plan, puis il pose les câbles, les fils, les tableaux ou les armoires électriques et les prises. Suite à ces chantiers, l’électricien qui a posé est bien souvent celui qui se chargera de la maintenance à venir.

La facture de l'électricien

La facture de l'électricien doit impérativement contenir les éléments suivants :

  • Les coordonnées du client : vous
  • Les coordonnées du electricien
  • La date de l'intervention.
  • Le nombre de pièces détachées changées et leur prix.
  • Le nombre d'heure de travail effectuées.
  • Les frais de déplacement (attention, ces frais ne sont pas conventionnés)
  • Le prix Hors Taxe et TTC.
La tva en électricité

Grâce aux mesures mises en place en Décembre 1999, les particuliers peuvent bénéficier d'une TVA réduite sur un certains nombres de travaux en électricité, sous certaines conditions

Pour bénéficier d'une TVA à 5.5% au lieu de 19.6%, il faut effectuer des travaux d'électricité dans une habitation de plus de deux ans. Les travaux doivent être facturés et effectués par un prestataire habilité . Ainsi, les travaux de raccordement au réseau public électrique ( mais aussi gaz, eau ou tout à l’égout ) bénéficie d’une TVA réduite à 5.5%. La motorisation des fermetures et ouvertures de l’habitation ( portail électrique, volets automatisés), tout comme les éléments de sécurité ( interphone, visiophone, caméra, alarme, détecteur de gaz… ) peuvent également bénéficier de la TVA à 5.5%. Toute installation, remplacement, mise aux normes ou raccordement électriques entre dans le cadre de cette mesure. Enfin, les équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable ( pose et fournitures ) sont aussi concernés.

Après avoir obtenu un devis des travaux envisagés, vous devez impérativement remplir une attestation, disponible gratuitement sur le site www.impot.gouv.fr et la fournir à votre prestataire avant facturation. Cette attestation doit rester en votre possession jusqu’au 31 Décembre de la cinquième année suivant les travaux afin de pouvoir être présentée aux services fiscaux en cas de contrôle.

Le credit d'impôt

Depuis 1999, le gouvernement français tente de développer les énergies renouvelables et de leur donner une place de plus en plus importante sur le marché, notamment en instaurant le crédit d’impôt pour travaux. L’idée n’est pas nouvelle puisque, avant cette date, il existait déjà une réduction d’impôt pour travaux. Cette mesure n’ayant pas eu le succès escompté auprès de la population, elle s’est transformée en crédit d’impôt, bien plus avantageux.

Destinée aux particuliers, cette mesure leur permet d’acquérir des équipements plus performants sur le plan énergétique mais également de s’équiper en matériel écologique. En effet, ce crédit d’impôt concerne :

  • les systèmes de fourniture d’électricité à partir d’énergie solaire, éolienne, hydraulique ou de biomasse
  • les pompes à chaleur
  • les équipements de chauffage et de fournitures
  • les équipements de production d’eau chaude au bois ou autres biomasses ( poêles, foyers fermés, inserts, chaudières).

Le particulier apporte ainsi sa pierre à l’édifice écologique et sur un plan financier, bien qu’à l’achat ces systèmes soient extrêmement onéreux, sur la durée l’économie devient substantielle d’autant plus que le particulier bénéficie aujourd’hui d’un crédit d’impôt.

Ce crédit d’impôt permet de déduire de l’impôt sur les revenus un pourcentage fixe du montant des travaux. Selon la nature des travaux, il s’élève à :

  • 15% pour l’acquisition d’une chaudière basse température dans un logement achevé depuis plus de 2 ans
  • 25% pour l’acquisition d’une chaudière à condensation, de matériaux d’isolation thermique et d’appareils de régulation de chauffage dans un logement achevé depuis plus de 2 ans
  • 40% pour l’acquisition d’équipement utilisant une source d’énergie renouvelable et des pompes à chaleur destinées exclusivement à la production de chaleur, dans les logements achevés, neufs ou en cours de construction.

Différent selon la nature des travaux et la situation familiale, il faut tout de même savoir que ce montant est plafonné : à 4 000 € pour une personne vivant seule ( célibataire, veuve ou divorcée ) et à 8 000 € pour un couple marié soumis à l’imposition commune ). Ce montant est majoré en fonction des personnes à charge ( article 196 et 196B loi 2003-1311 du 30 Décembre 2003 – www.centre.equipement.gouv.fr ).

Pour bénéficier de ce crédit d’impôt, il faut, impérativement, présenter la facture de l’entreprise chargée des travaux ou bien l’attestation du vendeur ou du constructeur du logement. En cas d’impossibilité de produire l’un ou l’autre de ces documents, le particulier ayant bénéficié du crédit d’impôt devra effectuer une reprise de la dépense non justifiée sur sa déclaration de revenus suivante.

Que vous soyez imposable ou non, cette mesure vous concerne : le crédit d’impôt est déduit de la somme due au titre de l’imposition sur le revenu, mais elle peut également être reversée par le trésor public au particulier dont le montant du crédit d’impôt dépasse le montant de l’impôt. Enfin, il est intégralement remboursé aux foyers non imposables.

Le devis de l'électricien

Comme pour tout autre prestataire, il est important de demander plusieurs devis de différents électriciens pour faire jouer la concurrence. Vous devez malgré tout prendre en compte la qualité des matériaux proposés, le respect des normes, le respect des délais. Les électriciens de petites agglomérations proposent bien souvent des tarifs plus intéressants que dans les grandes villes. N’hésitez donc pas à faire appel à un électricien d’une commune limitrophe à la vôtre.

Les devis en ligne : aujourd’hui, de nombreux électriciens ont leur propre site internet et proposent des devis en ligne. Il est à noter que, pour certains travaux, l’électricien établira un devis plus précis en se déplaçant chez vous. Le devis en ligne ne sera bien souvent qu’un estimatif du montant des travaux. Sur place, l’électricien peut se rendre compte de travaux supplémentaires à effectuer pour rendre un travail propre. La facture finale sera augmentée d’autant par rapport au devis initial.

L'électricien en chiffre
  • 40 : c’est la moyenne d’âge des électriciens
  • 6 : c’est le pourcentage d’électricien de moins de 25 ans
  • 15 : c’est le pourcentage d’électricien de plus de 50 ans
  • 12 : c’est le pourcentage des électriciens dans la population des agents de maintenance
  • 6300 : c’est le nombre d’entreprises et artisan en électricité sur Paris et sa région
  • 48 000 : c’est le nombre d’actifs dans le secteur de l’électricité sur Paris et sa région
  • 163 : c’est le nombre de femme électricien en France soit 1,1 % du total des électriciens en France
Il exsite plusieurs types d'électricien
  • L’électricien du bâtiment : il installe, modifie, met aux normes, dépanne, dépose différents types de matériels électriques. Il travaille principalement dans des immeubles de bureaux ou en habitation. C’est un spécialiste des classes de tension : BT ( basse tension ).
  • L’électricien courant faible : il travaille principalement sur la téléphonie, la télésurveillance, la sonorisation, les contrôles d’accès, les réseaux informatiques. C’est un spécialiste des classes de tension : TBT ( très faible tension ) et faible courant.
  • L’électricien d’équipements industriels : il installe, s’occupe de la maintenance et modernise, exclusivement sur des sites industriels. C’est un spécialiste des classes de tension : TBT, BT, HTA ( 20 000 voltes ).
  • L’électricien du tertiaire :il travaille dans les grandes surfaces de vente et les installations du tertiaire. Ses compétences sont très vastes puisqu’elles cumulent celles de l’électricien du bâtiment, l’électricien courant faible et l’électricien industriel. C’est un spécialiste des classes de tension TBT, BT, HT ( haute tension ).
  • L’électricien de réseau de transport :il s’attache à installer, moderniser et maintenir les réseaux de transport électriques en bon état.
  • L’électricien de cinéma et de théâtre : il évolue sur les plateaux de cinéma et de théâtre ou dans des décors naturels. Son métier consiste principalement à placer et régler les projecteurs et accessoires sur les plateaux. Sa particularité est de travailler avec des sources différentes de celles utilisées par les électriciens des autres domaines : les fluorescents, le HMI, le tungstène.
Pourquoi fait-on appel à un électricien ?

Le propre de l’électricien est d’apporter la lumière et l’énergie jusqu’à nous. Son savoir-faire nous est indispensable, quel que soit le bâtiment, pour :

  • éclairer
  • chauffer
  • communiquer
  • climatiser
  • alimenter les marchines électrique
  • contrôler les automatismes

On fait appel à l'électricien :

  • en cas de panne, coupure de courant, intervention d’urgence
  • d’installation de nouvelles machines électriques et raccordement
  • de courts-circuits, de protection des disjoncteurs
  • d’automatisation et automates programmables
  • de rénovation électrique, de mise en conformité des tableaux électriques, câblage et autres branchements
  • d’équipement électrique de nouvelles constructions
  • de création, extension et entretien
  • d’installation d’un va et vient
  • pour ajouter une 2ème prise de téléphone
  • encastrer un circuit électrique
  • télécommander l’ouverture des portes
  • installer une prise de sécurité
  • installer un interrupteur

Depuis peu, les réseaux de courants faibles investissent les habitations du fait de la marginalisation de la téléphonie, de la voix, des images et des transferts de données.

L'électricien monte, répare et entretrien dans différents domaines :

  • l’éclairage
  • les appareils ménagers
  • les appareils de chauffage
  • les systèmes d’alarme
  • la climatisation
  • les ascenseurs
  • l’automatisme : domotique
  • l’arrosage automatique
  • les interphones / vidéophones
  • les claviers à code
  • les lecteurs de badge / clés électroniques
  • la petite serrurerie : réglages de portes, électro gâches, ventouses…
  • les antennes TV, radio
  • la minuterie / éclairage / détecteur

Il peut également se charger de l’aménagement complet en terme d’électricité d’une grande surface ou d’un immeuble.

L'électricien intervient :

  • seul en tant qu'artisan indépendant
  • en équipe sur un chantier

Un électricien travaille sur divers chantiers :

  • à domicile chez des particuliers
  • dans des logements collectifs
  • des établissements publics ( piscine, hôpital…)
  • des établissements privés
  • bâtiments industriels
  • bureaux
  • boutiques et magasins
  • parkings
  • jardins

Interventions les plus courantes des électriciens:

  • installation 220voltes à partir du réseau EDF
  • distribution et connexion électriques diverses
  • installation d’appareils électriques

L'outillage de base d'un électricien:

  • appareils de mesures électriques : multimètre
  • appareils de mesures thermographiques
  • tournevis, pinces à dénuder, pinces coupante isolée, pince à bec isolée, scie à métaux, clés plates, clés à pipes, clés Allen
  • Equipement de protection individuel : chaussures de sécurité, gants spécifiques, écran facial ou casque à visière, vêtement de travail, tapis de sol isolant ou tabouret isolant, cadenas de consignation, VAT BT et perche VAT en HT